Connexion à votre espace personnel
 

Savoir s’adapter à un changement permanent

Dans le contexte actuel de profonds bouleversements, les différentes écoles de la fonction publique doivent parvenir à changer et à s’adapter. Cela vaut particulièrement pour les grandes écoles.

 

Jamais les règles du jeu n’ont été aussi bouleversées dans l’histoire nourrie de la fonction publique. Réforme territoriale, tant du côté des collectivités locales que des services de l’Etat, nouvelle loi « Santé », les cadres administratifs doivent faire preuve d’une grande capacité d’adaptation.

Les écoles de la fonction publique ont l’obligation d’accompagner ce mouvement. Cela concerne les dizaines d'écoles et d'instituts de formation spécialisés mais aussi bien sûr les grandes écoles. Après une période de remise en question, l’Ena (Ecole nationale de l’administration), l’Inet (Institut national des études territoriales) et l’Ehesp (Ecole des hautes études en santé publique) s’ajustent en interne pour relever le défi.

L’Ehesp propose des formations professionnelles très opérationnelles et revendique un volet académique lié à la recherche. Un contrat d’objectifs et de performance a été finalisé sur la période de 2014-2019 sur la base de ce statut particulier.

Réaliser des économies

De son côté, l’Inet forme les futurs administrateurs territoriaux à la culture du changement avec un évident succès. La réforme des concours d’entrée à l’Ena est devenue une réalité au début de 2016. Régulièrement, l’idée d’un tronc commun des enseignements, voire d’une fusion de ces trois navires amiraux, revient à la surface.

Cette possibilité prend plus particulièrement corps concernant l’Inet et l’Ena, dans la foulée de la publication d’un rapport de l’administration (septembre 2014) mettant en exergue le fait que la mise en place d’un concours unique d’entrée constituerait la première étape vers une fusion. Une telle mesure aurait pour conséquence de permettre de réaliser des économies substantielles en globalisant les dépenses logistiques, l’organisation des concours coûtant 500 000 euros par an à chaque école.

Article de Stéphane Menu du Réseau Service Public

Pour en savoir plus
IRA
A quoi servent les instituts régionaux d'administration ?

Les cinq Ira dispensent une formation professionnelle postuniversitaire aux futurs cadres de l'Etat. Les concours d'accès offrent environ 650 postes par an. Les attachés administratifs recrutés et formés occupent ensuite des postes très variés. Autre mission importante des Ira : la formation continue.


Imprimer Envoyer Zoomer
S'abonner à la newsletter :